En lecture
David Greene (ambassade US): «La diversification de l’économie marocaine séduit les entreprises américaines»
AR

David Greene (ambassade US): «La diversification de l’économie marocaine séduit les entreprises américaines»

David-Greene-ambassade-usa-maroc-ni9ach21

Le Chargé d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis au Maroc, David Greene, apporte, dans un entretien accordé à la MAP, un éclairage sur les perspectives économiques et commerciales entre le Maroc et les Etats-Unis à l’aune du 15e anniversaire de l’accord de libre-échange entre les deux pays.

Récemment, une mission commerciale américaine s’est rendue au Maroc. Quel est l’objectif de cette visite?

Avec la visite de la mission commerciale américaine Trade Winds Middle East and Africa au Maroc, nous marquons en quelque sorte, le coup d’envoi d’un nouvel épisode des relations commerciales maroco-américaines pour l’année en cours. Les hommes d’affaires américains qui composent cette mission opèrent dans divers secteurs d’activité et souhaitent sceller des partenariats avec les entreprises marocaines pour la consolidation des liens commerciaux entre les deux pays. L’année dernière, en 2021, nous avons fêté le 15ème anniversaire de l’accord de libre-échange (ALE) entre le Maroc et les Etats-Unis, entré en vigueur en 2006. Nous avons ainsi discuté avec les participants de la manière dont l’ALE a contribué à accroître les opportunités commerciales et à créer des milliers d’emplois des deux côtés de l’Atlantique.

Quel est l’état des lieux des relations économiques entre le Maroc et les Etats-Unis 15 ans après l’entrée en vigueur de l’ALE?

Au cours des 15 dernières années de cet accord commercial, les échanges entre les deux pays ont quintuplé, créant des milliards de dollars de richesse, et des milliers d’emplois aussi bien au Maroc qu’aux États-Unis. Cet accord bilatéral reflète la qualité des relations entre les Etats-Unis et le Maroc, lesquelles ont été fondées sur plus de deux siècles d’histoire commune, ce qui constitue une excellente base pour consolider davantage nos liens économiques et commerciaux.

Le monde entier a souffert des répercussions socio-économiques induites par ces deux dernières années de crise sanitaire. Aujourd’hui, nous sommes face à un ensemble de défis post-Covid que nous devons relever ensemble et convertir en opportunités dans le cadre d’une action commune. Outre la visite de la mission commerciale américaine qui examine les perspectives de coopération et de partenariat avec les entreprises marocaines, nous allons mettre en œuvre, dans les prochains mois, un ensemble d’actions conjointes, qui, espérons-le, créeront de la richesse au profit des peuples de nos deux pays.

Que représente le marché marocain pour les Etats-Unis?

Le Maroc offre beaucoup d’opportunités aux entreprises étrangères, pour la principale raison qu’il a beaucoup diversifié son économie au cours des dernières années. Bien que le Maroc soit un grand producteur agricole – secteur très dynamique dans les échanges commerciaux entre les deux pays, à la fois en termes d’import et d’export – il s’est considérablement intégré dans l’industrie légère et l’industrie manufacturière via le développement d’activités à forte valeur ajoutée. En plus de ces segments sur lesquels travaillent en partenariat les opérateurs des deux pays, nous avons un grand nombre d’entreprises américaines dans l’écosystème automobile à Tanger, le cluster aérospatial à Casablanca et dans l’ensemble des zones franches du pays.

La diversification de l’économie marocaine offre des opportunités qui séduisent les entreprises américaines. La preuve en est que les membres de la mission commerciale américaine en visite actuellement représentent un large éventail de secteurs d’activité à l’instar des technologies de l’information, de la sécurité biométrique ou encore des énergies renouvelables.

Comment accompagner le Maroc dans la relance économique?

Alors que nous sortons du marasme de la crise sanitaire, nous sommes à la recherche d’un mode d’action approprié pour soutenir le Maroc dans sa relance économique post-Covid. Dans ce sens, nous organisons des visites de délégations commerciales américaines au Maroc dont les membres sont désireux de collaborer avec les entreprises marocaines. Plus tard cette année, nous mènerons, dans le cadre du programme SelectUSA qui encourage les investissements aux États-Unis, une délégation de chefs d’entreprises marocaines à Washington DC pour voir quel type d’opportunités peuvent exister en matière d’investissement et de commerce sur le sol américain. Via l’action du Service commercial de la représentation des Etats-Unis au Maroc, nous pilotons constamment des programmes visant à appuyer les entreprises et les faire profiter de l’accord de libre-échange existant entre nos deux pays.

Lire aussi

Nous disposons également du fonds Millennium Challenge Corporation et de l’agence des États-Unis pour le développement international (USAID) qui soutiennent le renforcement du système éducatif et permettent aux jeunes d’accéder à des emplois productifs. Ceci dit, nous cherchons vraiment à tirer parti des liens commerciaux du Maroc et, au travers, avec le reste de l’Afrique compte tenu de sa position stratégique de porte d’entrée économique du continent. Nous pouvons nous appuyer sur notre ALE pour commercer avec l’ensemble du continent via le Maroc.

Je pense que l’ensemble du continent africain offre beaucoup d’opportunités que les entreprises américaines et marocaines devraient saisir pour pénétrer conjointement de nouveaux marchés. L’action économique et commerciale engagée de concert par le Maroc et les Etats-Unis serait bénéfique pour toute l’Afrique.

 

Propos recueillis par Zin El Abidine Taimouri (MAP)

© ni9ach21 All Rights Reserved. Terms of Use and Privacy Policy

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir nos dernières informations

You have Successfully Subscribed!