En lecture
Rachid Yazami: l’investissement et la prise de risque sont les mots d’ordre pour promouvoir l’innovation au Maroc
AR

Rachid Yazami: l’investissement et la prise de risque sont les mots d’ordre pour promouvoir l’innovation au Maroc

L’investissement et la prise de risque sont les mots d’ordre pour promouvoir l’innovation et favoriser le retour des cerveaux marocains au pays, a affirmé, mardi à Casablanca, le physico-chimiste marocain et l’inventeur de l’anode graphite pour les batteries lithium-ion, Rachid Yazami.

Le Maroc dispose de tous les atouts pour devenir le premier pays arabe et africain à fabriquer les batteries lithium-ion localement, a déclaré le professeur Yazami à l’occasion de la tenue du Forum de la digitalisation de la transition énergétique.

Dans le royaume, il y a un potentiel humain fantastique étant donné que les meilleurs ingénieurs en France sont des Marocains, a-t-il ajouté, notant qu’à la faveur de l’investissement dans des projets structurants, on peut faire revenir les cerveaux marocains.

Selon lui, il y a une volonté mais il faut rassembler tous les moyens politiques, financiers et industriels pour avoir un projet ambitieux à l’image de ce que le roi Mohammed VI veut pour le Maroc, mettant l’accent sur la nécessité d’intégrer la notion de risque à prendre lors d’un projet personnel dans la formation des ingénieurs.

Lors d’une intervention sur la révolution dans la recharge intelligente des batteries batterie lithium-ion, il a souligné que les contraintes de cette batterie résident dans la densité d’énergie, la densité de puissance, la sécurité, les performances et la durée de vie, outre le coût et l’aspect environnement et recyclage, notant que la technologie permettant la charge rapide de la batterie existe, il faut juste de l’investissement.

A cet égard, le Professeur Yazami a souligné que la voltammétrie non linéaire, une technologie basée sur l’intelligence artificielle permet de charger rapidement les batteries tout en augmentant leur capacité de 10 à 15 pc.

Dans ce sens, il a annoncé que lors des expériences, il a su charger une batterie en 5 minutes, expliquant que la méthode consiste à appliquer une série de courant non linéaire, ce qui permet d’adapter la tension à l’état de la batterie pour que la batterie ne chauffe pas et puisse se refroidir.

Au sujet de la sécurité de la batterie, le Professeur Yazami a indiqué que la technique l’entropy permet aussi grâce à l’intelligence artificielle de réunir le maximum d’informations sur les anomalies constatées lors de la charge de la batterie, ce qui permet grâce à ce big data de prévenir tout risque d’incident.

Et d’ajouter que cette technologie permet de mesurer le désordre dans la batterie en termes de tension et température et à travers les données accumulées on peut résoudre les problèmes comme le médecin qui détecte une tumeur.

© ni9ach21 All Rights Reserved. Terms of Use and Privacy Policy

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir nos dernières informations

You have Successfully Subscribed!