En lecture
Cause palestinienne, crise en Libye … A l’ONU, le Maroc plaide pour préserver la paix dans le monde d’aujourd’hui
AR

Cause palestinienne, crise en Libye … A l’ONU, le Maroc plaide pour préserver la paix dans le monde d’aujourd’hui

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a réaffirmé, mardi devant l’Assemblée générale des Nations Unis, la position constante du Maroc en faveur de la question palestinienne, fondée sur la solution à deux États, ainsi que son engagement à poursuivre ses efforts en vue de favoriser un règlement pacifique en Libye.

Akhannouch a rappelé, à cette occasion, le message adressé par le roi Mohammed VI, à Mahmoud Abbas Abou Mazen, président de l’État de Palestine, en date du 20 décembre 2020, dans lequel le souverain a réitéré « la position constante du royaume au sujet de la question palestinienne, fondée sur la solution à deux États, comme convenu internationalement, ainsi que l’attachement aux négociations entre les parties palestinienne et israélienne comme seul moyen de parvenir à un règlement définitif, durable et global à ce conflit ».

En sa qualité de président du Comité Al-Qods, issu de l’Organisation de la coopération islamique, le roi a réaffirmé que le Maroc ne ménagera aucun effort pour la préservation de l’identité historique et ancestrale de la ville sainte, en tant que terre de coexistence et de paix, de même qu’il continuera à défendre le statut spécial de la ville d’Al Qods Acharif et le respect de la liberté des rites religieux pour les adeptes des trois religions monothéistes, et de sauvegarder l’inviolabilité de la Mosquée Al-Aqsa.

Dans le cadre de l’engagement constant du Maroc à améliorer les conditions de vie des Palestiniens, le roi a mené une médiation qui a abouti à l’ouverture, sans interruption, du poste-frontière Allenby/Roi Hussein, reliant la Cisjordanie et la Jordanie, ce qui se reflétera positivement sur la vie des Palestiniens et aura des retombées bénéfiques sur le quotidien des Palestiniens et facilitera la circulation des personnes et des biens.

Abordant la situation en Libye, le chef du gouvernement a rappelé que partant de l’histoire et de la communauté du destin liant le Maroc à ce pays, et de la dynamique positive créée par l’accord de Skhirat et les pourparlers de Bouznika, le royaume, conformément à la vision clairvoyante du roi Mohammed VI, poursuit ses efforts en vue d’aider à parvenir à la résolution pacifique du conflit.

« Le Maroc demeure convaincu que la crise en Libye ne peut être réglée que par les Libyens eux-mêmes sans intervention ou agenda étranger », a-t-il indiqué.

Lire aussi

Il a rappelé à cette occasion, que le royaume se félicite de la nomination de Abdoulaye Bathily au poste de représentant spécial pour la Libye et chef de la Mission d’appui de l’ONU dans ce pays, et exprime son entière disposition à coopérer à ses côtés afin de contribuer de manière effective aux efforts consentis pour que les parties libyennes parviennent au consensus nécessaire pour la tenue des élections législatives et présidentielles, en tant que seul moyen pour surmonter la situation actuelle.

 

© ni9ach21 All Rights Reserved. Terms of Use and Privacy Policy

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir nos dernières informations

You have Successfully Subscribed!